L'engagement politique

 

Ce n'est que réellement fin du XIXème siècle, avec les circonstances de la chute du second empire en France après la guerre de 1870, que les Boisboissel commencèrent une carrière d'hommes politiques, eux qui avaient plutôt un passé de militaires.

Les élections de l'après-guerre de 70: Anne-Marie-Hyacinthe

Anne-Marie Hyacinthe de Boisboissel était juge d'instruction à Guingamp lorsqu'il fut élu député des Côtes du Nord à l'assemblée nationale le 8 février 1871, dans la chambre introuvable, en tant que monarchiste légitimiste. Il fit partie de la réunion des Réservoirs et fut attaqué par le journal le "Conservateur libéral" de Loudéac. Il vote le 16 mai 1874 pour le renversement du ministre de Broglie, et en 1875 contre l'amendement Wallon et les lois constitutionnelles. Il fut délégué par le Congrès de Guingamp en 1875 pour assister à Saint Malo à l'inauguration de la statue de Chateaubriant. Il ne fut pas réélu député en 1876.

Anne-Marie Hyacinthe au palais Bourbon.

 

Edmond de Boisboissel et son programme

Son fils Edmond de Boisboissel, lui succéda : Auparavant conseiller général du canton de Saint Nicolas du Pélem et maire de Saint Nicolas du Pélem, Edmond fut ensuite élu député des Côtes du Nord le 22 septembre 1889 jusqu'en 1893 (2ème circonscription de Guingamp). Il ne se représenta pas en 1893. Catholique, patriote, conservateur, protectionniste, hostile au libre-échange, il était profondément attaché à la Bretagne et fut favorable à l'installation des lignes de chemin de fer dans cette région, dont le chemin de fer qui passait à Saint Nicolas du Pélem et rejoignait Guingamp.

 

 

Son programme exposé ci-dessous, et qui le fit élire, serait au XXI ème siècle taxé des pires atteintes au "politiquement correct"! On y parle de race, de religion (et de religion catholique), d'ordre.... bref rien de très bien vu depuis que nos universités et les médias nous ont "rééduqué" au XXème siècle à penser autrement, à penser politiquement correct....

 


Maire de Trébeurden

Enfin citons que Marc-Marie-Frédéric de Boisboissel fut maire de Trébeurden juste avant sa mort.

Index: